Quelles sont les principaux risques susceptibles d’entrainer une interruption d’activité ?

Le risque pouvant engendrer une interruption d’activité de la part du chef d’entreprise sont hélas bien trop nombreux. Les principaux étant la maladie et l’accident donnant lieu à une interruption partielle ou totale de l’entreprise donnant lieu à une forte dégradation du chiffre d’affaire pouvant mettre en péril l’activité de la société. Même s’il arrive bien souvent que le responsable de la société ne soit pas le seul collaborateur, il n’en demeure pas moins l’homme clé et son indisponibilité n’est pas sans risque pour l’activité.

Protéger l’homme clé de l’entreprise est donc nécessaire

Avant tout il est important de savoir qu’aucune assurance couvrant le chef d’entreprise n’est obligatoire, il y a donc des milliers de patrons et gestionnaires d’entreprises qui ne sont pas couverts. Seule la couverture du régime d’assurance maladie propose une couverture partielle et très éloignée de la réalité économique de l’entreprise. En effet, l’indemnité journalière versée par la caisse d’assurance maladie ne permet de pas couvrir la perte de revenu liée à la cessation d’activité, elle ne prend pas non plus en compte la dépréciation de la valeur de la société. Il est donc indispensable de se couvrir par une assurance privée professionnelle (sources http://www.rcpro-assurance.com)

 

Quelles garanties sont incluses au titre des assurances de personnes ?

La majorité des garanties s’articulent autour de l’homme-clé, c’est-à-dire le chef d’entreprise, dirigeant ou parfois le collaborateur qui contribue fortement à la bonne marche de la société. Lorsqu’un des assurés est en incapacité ou en invalidité, il percevra des indemnités de la part de la compagnie d’assurance auprès de laquelle il a souscrit un contrat. Si aucun contrat n’est prévu, il n’y aura que les indemnités journalières de la sécurité sociale.

A titre d’exemple, un artisan du bâtiment qui ne pourrait plus effectuer son activité pourrait se retrouver avec une indemnité journalière de moins de 30€ par jour ! Alors que dans le même temps ses charges d’exploitation et ses charges sociales continueront d’être prélevées ! Sans parler des salaires de ces éventuels collaborateurs et salariés !